Les auteurs au catalogue (N-Z)

 

(Page en construction)

Pour plus de renseignements, vous pouvez cliquer sur le nom des auteurs qui ont leur propre site internet.

NEDELEC, Robert

 

Titre au catalogue :

Les Masques embusqués (Encres Vives n° 120).

NICOLAEV, Marina

 

Architecte roumaine, plasticienne, disciple des artistes Hortensia Masichievici Misu et Marcel Chirnoaga, elle participe aux expositions nationales et internationales avec ses gravures. Écrivaine, traductrice et poète aussi, elle obtient des prix aux conventions de science-fiction et fait du journalisme dans son pays et à l'étranger. Elle est présente avec ses poèmes dans les anthologies roumaines. En 2008, elle a obtenu le 3e Prix international Open Poetry Competition aux États-Unis avec le poème La Nuit de l'hippogriffe 3. En 2013, elle a reçu le Prix des Poètes francophones (concours international de poésie organisé par Thau-info). Marina Nicolaev a traduit aussi du français en roumain les poètes Jacques Basse, Richard Taillefer, Carjo Mouanda et Éric Dubois.

 

Titre au catalogue :

La Nuit de l'hippogriffe (Encres Blanches n° 602, 10/2014).

NOËL, Florence

 

Titre au catalogue :

Pavane pour une nebbia (Encres Blanches n° 649, 12/2015).

NOVARINA, Valère

 

Écrivain, dramaturge, metteur en scène et peintre franco-suisse, Valère Novarina  est né le 4 mai 1947 à Chêne-Bougeries, dans la banlieue de Genève. Il signe en 1974 sa première pièce, L'Atelier volant, dans une mise en scène de Jean-Pierre Sarrazac. Plus tard, il mettra en scène plusieurs de ses pièces. Il a réalisé deux émissions pour l'Atelier de création radiophonique sur France Culture. Il est également dessinateur et peintre. Il est entré au répertoire de la Comédie française, en 2006, avec L'Espace furieux et il a reçu le Prix de littérature francophone Jean-Arp 2011 pour l'ensemble de son œuvre.

OBER, Didier

 

Didier Ober est né en 1965 dans le Nord. Il a fait des études en littérature anglophone et plusieurs séjours à l'étranger. Voyageur entre les mondes et grand marcheur, la forêt a longtemps été son refuge et la nature demeure une de ses principales sources d'inspirals (Fragments d'un journal naufrage, Continuez sans moi, Bienvenue à Zombieland...), il évoque également la destruction de la nature, de la liberté et du vivant. Il a publié dans les revues L'Arbre à paroles, Bacchanales, Comme en Poésie, Friches, Gros Textes, Pages Insulaires, Phréatique, Pphoo, La Salamandre, Traction-Brabant, Traversées, Verso... Une dizaine de recueils ont paru chez Encres Vives. Poèmes publiés dans l'ouvrage collectif Raison basse aux éditions Caméras Animales (2007), dans l'Anthologie n° 1 de Parterre Verbal (2009) et dans L'Anthologie de la poésie gothique, Editions Eleusis & Unicité (2014).

 

Titres au catalogue :

Bruit de la Nuit ; Forêt des Songes ; Visions nocturnes ; Sculpteur d'ombres ; Pages Labyrinthes d'ombres ; Forêt Rêve de lumière ; Dans la brume des songes (Lieu n° 313, 12/2015) ; Dans la brume des songes 2 (Lieu n° 324, 06/2016) ; Dans la brume des songes 3 (Lieu n° 345).

PAILLER, Béatrice

 

Béatrice Pailler (née en 1966) est rémoise et a exercé à Reims le métier de libraire. Mais à partir de 2011, elle se consacre à l’écriture alternant prose et poésie et participe aux revues Traversées et Souffles. En 2015, la société des poètes français récompense du prix « Jean Giono » (prix du manuscrit de prose poétique) le recueil L’Heure métisse. Deux recueils sont parus à ce jour : Jadis un ailleurs recueil réunissant : L’Heure métisse et Motifs  (collection "Poètes des Cinq Continents"  aux éditions L’Harmattan, 2016) et Mouvements aux éditions La Porte (2017).  « À Reims, mon quotidien est fait d’écriture, d’échanges et de partage autour de la poésie… Mes textes prennent sens dans la richesse de notre langue et je place la lumière au centre de mon écriture… »

PODKOSOVA, Ludmilla

 

Née à Reims, Ludmilla Podkosova est professeur de Lettres. Elle a publié une vingtaine de recueils de poèmes et des romans chez différents éditeurs. Elle est par ailleurs rédactrice pour la revue Poésie première. Elle travaille sur les rapports de la langue française avec les autres langues. Œuvres récentes de l'auteur : Partage-toi : un hommage à Nelly Sachs (Editinter, 2010), Les Déserts de l'amour ou les nouveaux visages de Rimbaud (L'Harmattan, 2011), Pas d'ici, pas d'ailleurs (Voix d'encre, 2012), Et tout sera demeure (Sac-à-mots, 2013).

 

Titres au catalogue :

Avec du bleu pour commencer (Encres Vives n° 470, 09/2017) ; La Nuit Neustadt (Alsace) (Lieu n° 366, 2018).

POVIEDO, Ramiro

Né à Chambo en Équateur en 1952. Fils de cordonnier, il exerce cette profession avant de quitter son pays pour la France où il obtiendra un doctorat avant d’enseigner la littérature sud-américaine. Il est actuellement Professeur de Littérature latino-américaine à l'Université du Littoral-Côte d’Opale. Il est l’auteur de plusieurs recueils de poésie publiés en Équateur et en France notamment : Serpencicleta (Eskeletra, 1995) ; Esquitofrenia (Eskeletra, 2000); Escanner (Cuenca, 2005) ; Los poemas del Coronel Buendía (Quito,2007, CCE); Boca a boca (Eskeletra 2008) ; Maleta de mano (Editorial Sur, Quito, 2009) ; Cajita de bla-bla (Municipalité de  Pichincha, 2012,) Los poemas del coronel Aureliano Buendia y Coctel Molotov, Con las unias (Bogota, 2013). En français : Hiéroglyphe (1997) ; Semaine Sainte (1998) ; Fanesca (1999) ; La nature se méfie de la vitesse ; Les  poèmes du Colonel (Ed. Jacques Brémond 2002) - Prix  Trouvères 2002. Co-auteur, avec Augusto Rodriguez et Ramiro Noriega, de l'anthologie bilingue Séparer le blanc de la lumière ( 2011), traduite par Rémy Durand, Anne-Marie Durand-Kennett et Gabrielle Lécrivain.

Titre au catalogue :

La Route du poisson (Encres Blanches n° 677, 12/2016).

PARANT, Jean-Luc

 

Né le 10 avril 1944 à Mégrine (Tunisie), Jean-Luc Parant est un sculpteur, écrivain et poète français. Créateur de la Maison de l'art vivant, il est l'auteur d'une centaine de livres. Il travaille sur tout ce qui touche aux sphérités : il écrit sur les yeux et sculpte des boules. Il expose ses œuvres, entre autres, à la Fondation Maeght, au Centre Georges Pompidou ou encore au Musée d'art moderne de la ville de Paris. Présent dans les collections du département des estampes et de la photographie de la Bibliothèque nationale de France, il a proposé ses œuvres en souscription pour les Nouvelles de l'estampe.

PODKOSOVA, Ludmilla

 

Ludmilla Podkosova écrit depuis 25 ans de la poésie. Publiée dans de nombreuses revues, elle est rédactrice d'articles et de notes de lecture pour Poésie/Première et fait partie de son comité de rédaction. Elle participe aussi aux activités de deux associations littéraires Vivre et l'Ecrire et Littér'Al. Depuis 2014, elle s'est lancée dans l'écriture jeunesse : est paru un roman historique sur la place des adolescents dans la Grande Guerre (Il fallait survivre, Pierre et Louison, deux adolescents dans la Grande Guerre, Oskar). Elle écrit actuellement des pièces de théâtre destinées aux élèves (cycle 3 et cycle 4) et une anthologie poétique. Sa poésie est porteuse d'interrogations sur le quotidien et sur la place de l'Homme au monde. Elle questionne aussi parfois l'Histoire et son écriture. Tout comme Michel Cosem, elle pense que la poésie s'attache à des lieux où les mots trouvent refuge pour mieux penser le monde. Le lieu comme matrice poétique.

Titre au catalogue :

La Nuit Neustadt (Alsace) (Lieu n° 366, 10/2018).

POIRÉ, Anne

 

Née en 1965, à Thionville, Anne Poiré habite Belmont de la Loire. Traduite en slovaque, espagnol, anglais et néerlandais, elle a publié à ce jour une quarantaine de recueils, dans de petites maisons d'édition, mais elle a aussi participé à des ouvrages chez Actes Sud, Textuel, Carmina, Lelivredart ou au Seuil. Elle écrit des romans, nouvelles, théâtre, poésie, préfaces et articles divers, pour adultes comme pour enfants... La majorité de ses plaquettes, - poésie, nouvelles, critique -, sont illustrées par les Guallino. Comme Anne Poiré s'intéresse beaucoup à l'art (peinture, sculpture... ) elle a également rédigé des textes pour et sur des artistes contemporains.

 

Titres au catalogue :

Lieu dit : Mare Nostrum (Lieu, 02/1999) ; Voix de femmes (Encres Vives n° 250, 06/1999) ; Le Rondeau des vitraux (Encres Vives, 11/2006) ;

PORNON, Francis

 

Titre au catalogue :

Chanson d'amour de loin (Encres Blanches n° 631, 05/2015).

PROUSSOV, Martine Elise

 

Naissance à Paris en 1952. Etudes secondaires littéraires au Lycée Jacques Amyot de Melun. De 1972 à 1974 : fréquentation de l’ atelier de gravure des Beaux Arts de Paris. En 1975 : obtention du c.ap.e.s d’ arts plastiques à l’ Université de Panthéon Sorbonne et soutenance d’ une maitrise d’ Arts Plastiques (le thème du cirque dans l’ art moderne). En 1983 : soutenance d’ une thèse de philosophie de l’ art (l’ oeuvre française du sculpteur Jacques Lipchitz). Intense activité poétique, publication de textes dans diverses revues, correspondances avec F. Clément, P. Béarn, G. Perros, R. Lipchitz et J.M. Palmier. Pose à plusieurs reprises pour des photographes amateurs et professionnels. En 1986 : contribution à l’ élaboration de l’ exposition au Centre Georges Pompidou : « Qu’ est-ce que la sculpture moderne ? » Passe un an à Moscou. Travaille deux mois comme styliste au journal « les nouvelles de Moscou », rencontre des traducteurs, artistes peintres et photographes. Epouse un photo-journaliste de l’ Agence Press Novosti. A la demande de collègues ou d’ amies, expose dans des salons régionaux : à Melun, Livry, Dammarie Les Lys … (pastels secs, peintures acryliques au sable). S’ intéresse de plus en plus à la photographie comme moyen d’ expression artistique. Entre 1985 et 1999 initie ses élèves de collège et de lycée à l’ art du cadrage, de la mise en scène, du reportage, au collage photographie-dessin-peinture-écriture avec des appareils Polaroïd pro. Réalise et présente sa première exposition personnelle de cent photographies dans la cour de l’ Hotel restaurant Le Dauphin de Nangis voué à la démolition et dans la nouvelle galerie de la Bergerie, en juin 2004. Travaille ces dernières années à une exposition d'Arts Plastiques "Le poète et les fantômes du lac" qui réactualise la passion d'Alphonse de Lamartine et de Julie Charles à Aix-les-Bains.

Titre au catalogue :

Musique des lieux (Lieu n° 388, 06/2020).

​​RABU, Franck

 

Titres au catalogue :

Nantes (Lieu n° 277) ; D'une plénitude insulaire (Lieu n° 283) ; Lave inversée (Lieu n° 293) ; Sang neuf (Encres Blanches n° 639) ; Le Temps des roseaux (Encres Blanches n° 639, 2015) ; Le Pavillon rouge (Encres Blanches n° 657) ; Split Screen I (Encres Blanches n° 731, 2018) ; Script Screen II (Encres Blanches n° 732, 2018).

​​RAOUL, Louis

 

Louis Raoul vit et écrit à Paris. Il a publié plusieurs recueils dont : En attendant les murs (éditions La Renverse), Poèmes du visage derrière la fenêtre (La Crypte), et il a collaboré à diverses revues et anthologies.

 

Titres au catalogue :

L’Ombre heureuse (Encres Vives n° 179) ; Le Lieu où le soir a versé (Encres Vives n° 206) ; Au plus court (Lieu n° 73).

​​RAYS, Raymonde

 

Raymonde Rays est née à Paris. Elle est de formation angliciste et a fait de nombreuses traductions surtout dans le domaine poétique en particulier pour «  La traductière ». Elle est aussi plasticienne depuis quarante ans. Son travail poétique dans la matière langue est pour elle indissociable de sa conception de la peinture et de son travail dans l’espace. Trois recueils ont été publié par Encres Vives.

 

Titres au catalogue :

Le Chant voilé ; Un oubli infini ; La Part du feu.

​RESCH, Yannick

 

Yannick Resch est professeur émérite à l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence. Elle a travaillé sur l'oeuvre de Colette (éditions de la Pléïade), sur l'histoire des femmes, 200 femmes de l'histoire (Eyrolles, 2009) et la littérature du Québec en particulier sur le poète Gaston Miron dont elle a écrit une biographie, Gaston Miron, tel un naufragé (éditions Aden, 2008). Elle a publié un essai Écrire-danser la vie. Colette et Isadora Duncan (L'Harmattan 2014). Plusieurs de ses poèmes sont parus au Québec dans les revues Trois, Estuaire, Les Écrits, et en France, aux éditions Editions Encres Vives.

 

Titres au catalogue :

Encres Blanches n° 582 ; Au fil du temps (Encres Blanches n° 647)

RESPLANDIN, André

 

André Resplandin est un poète provençal né à Barjols dans le Var le 6 novembre 1932. Il a obtenu le Prix Frédéric-Mistral en 1986 et le Grand Prix littéraire de Provence en 2003 pour l’ensemble de son œuvre. Ancien élève de l'Ecole normale supérieure d'éducation physique, il a été professeur au lycée Dumont-d'Urville de Toulon de 1960 à 1992.

 

Titres au catalogue :

Je vais sur un chemin = Ai tengu' no dzaio (Encres Blanches n° 293, 2007) ; De la roso : variations (Encres Blanches n° 382, 2009) ; Pouèmo pèr partage = Poèmes en partage (français-provençal) (Encres Blanches n° 417, 2010) ; Anas saché… = Allez savoir (français-provençal) (Encres Blanches n° 547, 2013).

RICHER, Alain

Titre au catalogue :

Cantiques des eaux marchandes (Loire) (Lieu n° 359).

RINGAUD, Nathalie

Titre au catalogue :

L'Équinoxe des songes (Encres Vives n° 475, 03/2018)

RIVEL, Daniel

Daniel Rivel est né en 1960 à Montbrison, aux pieds des Monts du Forez où il a passé son enfance. Il vit désormais à Annonay, un pied dans le monde et l'autre dans ses paysages de vent, de pierres et de solitude choisie. Il aime écrire dans l'ombre légère des arbres de son jardin. Il a contribué ou participé à plusieurs revues : Inédit nouveau, ARPA, Verso, Littérales, Souffles, Poésie Première, Traversées, Le Journal des poètes, FPM... Il a publié six recueils.

 

Titre au catalogue :

Albâtre sur ciel (Normandie) (Lieu n° 348, 08/2017)

ROQUE, Ophélie

Titre au catalogue :

Les Enluminures (Encres Blanches n° 727, 2018)

ROQUES-SANCHEZ, Anna

 

Anna Roques-Sanchez est née à Castres, dans le Tarn, en 1982. Elle vit à Albi. Actuellement en formation professionnelle. Membre active de l'Association ARPO depuis 2014, elle a publié Soleils au monde aux éditions SNNOT à Albi.

 

Titre au catalogue :

Désamarrages (Encres Blanches n° 646, 11/2015)

ROOS-WEIL, Richard

Né en 1953, Richard Roos-Weil vit dans la région parisienne ; ses publications sont récentes : revue Traversées (03/2017) ; revue ARPA (05/2017) ; revue des Archers (10/2017) et dans les revues numériques Le capital des mots et Lichen.

 

Titre au catalogue :

Le Parvis des ombres (Encres Blanches n° 712, 12/2017).

ROTH, Jean-Marc

 

Né le 24 juin 1968 à Villefranche-sur-Saöne, Jean-Marc Roth est un tard-venu en poésie. Après des études littéraires en Lettres supérieures et un DEA d'Histoire Moderne, il rencontre Jean-Pierre Siméon à Clermont-Ferrand à l'occasion de sa formation de professeur des écoles. s'il renonce au métier d'instituteur, il reste marqué par l'aura deu poète. ses premiers poèmes sont publiés dans les Anthologies de Flammes Vives de Jean Aubert et au Manoir des poètes de Maggy de Coster au milieu des années 2000. Il remporte en 2006 le concours de La Taverne des Poètes dont le jury se compose de Paul Cosquer et de Jean Dif, ce dernier vite devenu l'indéfectible ami et garde-fou littéraire. Suivirent de  2009 à 2015 huit recueils inspirés de la mer, de la ville, puis de l'amour et de ses paysages intimes, enfin de ses souvenirs de famille. Tous textes interdépendants sur un ton lyrique assumé, dénué de mièvrerie : Au diapason de la ville, De liberté vertu, Escarpement du portrait, Le Jardin de la mer, La Mémoire en branches, publiés chez Edilivre ; Tombeaux, Flambeaux, Première cellule édités chez L'Harmattan.

Titres au catalogue :

Cette nuit posée sur la nuit (Encres Vives n° 469, 2017) ; La Faille du jour (Encres Vives n° 714, 12/2017)

ROUX, Régis

 

Titres au catalogue :

La Harpe inconnue (Encres Vives n° 420) ; Passage de la fée (Encres Blanches n° 766).

ROUZET, Nicolas

 

Né en 1970, Nicolas Rouzet vit à Marseille où il est enseignant. Auteur d'un récit La Visiteuse (éd. MLD, 2013) et de plusieurs recueils poétiques, il a publié aussi des textes dans une quinzaine de revues et plusieurs anthologies. Il anime le Scriptorium avec Dominique Sorrente et écrit des notes de lecture occasionnelles pour la revue Phoenix.

 

Titres au catalogue :

À l'approche d'Agnès et d'Ermessen (Encres Blanches n° 608, 12/2014) ; Le Testament de Qu Yuan (Encres Blanches n° 610, 12/2014).

SAINT-JEAN, Jacqueline

 

Née à Le Bouder, dans les Côtes d’Armor, Jacqueline Saint-Jean a d’abord longtemps vécu en Bretagne. Après des études de Lettres modernes à l’Université de Rennes, elle enseigne au lycée de Lorient pendant 7 ans. Depuis 1968, elle vit près de Tarbes, mais retourne très souvent en Bretagne. Membre du comité de rédaction d’Encres Vives, co-fondatrice puis rédactrice de la revue Rivaginaires (née en 1980), Jacqueline Saint-Jean est engagée dans nombre d’actions poétiques, lectures publiques, expositions, débats, correspondances, rencontres avec ses lecteurs enfants et adultes, multiples ateliers d’écriture depuis 1973,. Elle collabore à des ouvrages collectifs sur la poésie à l’école. Elle a publié une vingtaine de titres de poésie et d’autres ensembles de textes, nouvelles, articles, notes de lecture, dans de nombreuses revues et anthologies. Elle est traduite en anglais et bulgare. Pour elle, « la dimension poétique surgit là où la vie profonde soulève la langue, la met en mouvement. Une façon d'exister, à travers la création d'une langue vive, désirante, malléable, synthétique, qui tente de saisir ce qui nous échappe. Contre tout ce qui nous défait, elle tente de "faire corps".

6a00d8345167db69e20240a4af9db4200b-800wi

Le travail des mots est un travail sur soi, sur son rapport au monde et à l’autre. Mes origines, mon itinéraire, mes "orientations" sont évoqués dans Chemins de bord (lettre à Guy Rouquet) et dans un entretien avec Michel Cosem (Spécial Encres Vives n° 319) ». À travers « cette étrange alchimie des apparences et de l’intériorité » (Gilles Lades) où se conjuguent « un sens aigu du réel, de la substance des êtres, de l’existence des choses» (Vahé Godel) et « l’écoute de tout ce qui sourd de la part obscure de soi-même » (Michel Baglin ), elle « souligne des énigmes qui provoquent la nécessité d’une relecture primitive du monde »(Jean-Paul Gavard-Perret). « Dans le prolongement de Chemins de bord, la voix qui parle dans L’ombre des gestes nous entraîne irrésistiblement dans sa quête d’un territoire intérieur, d’un espace originaire qui est celui de la vie et du poème » (Jacques Ancet). Prix Xavier Grall 2007 pour l’ensemble de son œuvre poétique.

 

Titres au catalogue :

Déclinez vos noms prénoms (Encres Vives, 1976) ; Les Noms perdus (Encres Vives, 1980 – rééd. Encres Blanches n° 6) ; Ce que taisent les métamorphoses (Encres Vives n° 107, 1983 – rééd. Encres Blanches n° 7) ; Les Mordorées (Encres Blanches n° 8, 1992) ; Retour aux terres rouges (Lieu, 2000) ; De Brú Na Bóinne (Irlande) (Lieu n° 181, 10/2006) ; Spécial Jacqueline Saint-Jean (Encres Vives n° 319, 2005) ; Au clair d’octobre (Encres Vives, 2012) ; D’un voyage l’autre, photogr. Francis Saint-Jean (Lieu, 2012) ; Sauver l'hiver (Encres Vives n° 505, 09/2020) ; Lectures plurielles (Encres Vives n° 506, 2020)

SAINT-PAUL, Christian

 

Christian Saint-Paul est un poète passionné de poésie. Après des études à Sciences Po, il s'engage activement dans la lutte antifranquiste. Dans le courant des années 1960, il crée sa revue, Florilège, avec un autre poète, Michel Eckhard, avec Jacques Brel comme parrain. Il créera une autre revue, Poésie toute et plus tard encore en 1983, Le Carnet des Libellules où il publiera de nombreux auteurs. Il vit à Toulouse et anime depuis plus de trente ans l’émission, « Les Poètes » (le jeudi de 20h à 21h) sur Radio Occitanie (98.3 Mhz) avec son compère Claude Bretin et de nombreuses émissions ont été consacrées à la poésie du monde. Il est possible de réécouter les émissions sur le site internet de la radio : http://les-poetes.fr. Il a publié : L'Unique saison (Poésies Toutes), Entre ta voix et ma voix (Revue Multiples n° 73), Vous occuperez l'été (Cardère).

Christian%20Saint-Paul%20lors%20d%25u201

Titres au catalogue :

Les Ciels de pavots (Encres Vives, 1991) ; Pour ainsi dire (Encres Vives n° 163, 1992), préf. Jean Rousselot ; Akelarre, La lande du bouc (Lieu n° 108, 2000) ; L’Essaimeuse (Encres Vives n° 274, 2001) ; Ton visage apparaît sous la pluie (Encres Blanches n° 61, 2001), postf. Alem Surrre-Garcia ; Des bris de jours (Encres Vives n° 297, 2003), postf. Michel Cosem ; L’Enrôleuse (Encres Vives n° 335, 2006), postf. Georges Cathalo ; Tolosa melhorament (Lieu n° 184, 2006), édition bilingue occitan/français, postf. de l’auteur ; Les Plus Heureuses des pierres (Encres Vives n° 361, 2009) ; Hodié mihi, cras tibi (Lieu n° 217, 2010) ; J'ai les ailes de L'Aigle Blanc (Encres Vives n° 384) ; Indalo (Encres Vives n° 441, 04/2015) ; El barranco de la sangre (Andalousie) (Lieu n° 226).

SAGNE, André

 

Né à Bordeaux en 1960, docteur en science politique de l'Université Panthéon-Assas, André Sagne publie ses poèmes, outre chez Encres Vives, dans les revues Diérèse, Arpa, Verso et Friches. Son écriture poétique, en même temps que ses récits et son journal, se nourrit de ses lectures, de ses rencontres et de ses rêves. Elle est un creuset où concentrer sa sensibilité, un itinéraire sans cesse recommencé vers la vérité de soi.

 

Titre au catalogue :

Amours (Encres Blanches n° 642, 09/2015)

SANS, Gisèle

 

Titre au catalogue :

Retour au premier jour (Lieu n° 288)

SENHAJI, Stéphane

 

Stéphane Senhaji est enseignant en classe d'accueil.

 

Titre au catalogue :

De l'amertume à la naissance (Encres Blanches n° 628, 05/2015).

SIMONNEAU, Sydney

Titre au catalogue :

Vendée, l'onde de choc (Lieu n° 333)

SOLIS MUNUERA, Maria

Titre au catalogue :

Expulsion (ou Peau) (Encres Blanches n° 701)

STERNBERG, Alice

 

Titre au catalogue :

Teinte bleue du ciel... (Encres Blanches n° 623)

TAFANI, Patrick

Titres au catalogue :

L'Apparition (Encres Blanches n° 747, 2018) ; L'Homme des constellations (Encres Blanches n° 762)

TARTAYRE, Jean-Michel

 

Titres au catalogue :

Moderne Aventure (Encres Blanches n° 185, 02/2005) ; Toulouse Blues (Lieu n° 165, 03/2005) ; La Fugue mauricienne (Lieu n° 168, 09/2005) ; Urbain nocturne (Encres Blanches n° 221, 10/2005) ; Espaces mouvants (Encres Blanches n° 265, 12/2006) ; Rue du Hamel (Lieu n° 187, 03/2007) ; Les Grands Soirs (Encres Blanches n° 294, 10/2007) ; Les Grands Soirs (II) (Encres Blanches n° 321, 03/2008) ; Les Chutes (Encres Blanches n° 332, 05/2008) ; Nerf ou pinceau (Encres Blanches n° 349, 12/2008) ; Entrelacs (Encres Blanches n° 383, 10/2009) ; Des Affaires (Encres Blanches n° 392, 11/2009) ; Du combat (Encres Blanches n° 410, 02/2010) ; Des Soins (Encres Blanches n° 440, 12/2010) ; Trottoirs Variations 1 (Encres Blanches n° 471, 06/2011) ; Trottoirs Variations 2 (Encres Blanches n° 486, 12/2011) ; Trottoirs Variations 3 (Encres Blanches n° 495, 01/2012) ; Trottoirs Variations 4 (Encres Blanches n° 498, 05/2012) ; Trottoirs Variations 5 (Encres Blanches n° 517, 08/2012) ; Pandore (Encres Blanches n° 525, 12/2012) ; Blue walker (Encres Blanches n° 539, 03/2013) ; Leghorns (Encres Blanches n° 556, 07/2013) ; Marines (Encres Vives n° 425, 12/2013) ; Rythmes de Chinatown (Lieu n° 291, 02/2014) ; Automne (Encres Blanches n° 618, 12/2014) ; Chromatismes d'un cycle (Encres Vives, 05/2014) ; Junk (Encres Blanches n° 597, 09/2014) ; Cité corsaire (Lieu n° 306, 04/2015) ; Lumière crue (Encres Blanches n° 638, 06/2015) ; Canicule (Encres Blanches n° 652, 12/2015) ; Toulouse Blues II (Lieu n° 318, 01/2016) ; Poudre de jour (Encres Vives n° 462, 01/2017) ; Toscana (Lieu n° 342, 06/2017), Les Sources (Encres Vives n° 472, 12/2017) ; Neptune (Encres Blanches n° 728, 05/2018) ; Les Cités des brumes bleues (Venise et Vérone) (Lieu n° 363, 06/2018) ; Face Nord (Encres Blanches n° 745, 12/2018) ; Chants des crépuscules (Encres Vives n° 491, 07/2019) ; Spécial Comité Encres Vives (Encres Vives n° 500, 04/2020) ; Marbre bleu marbre blanc (Encres Vives, à paraître).

TESSON, Dominique​

 

Titre au catalogue :

Noroit (Lieu n° 392, 11/2020)

TIGIRLAS, Luminitza C.

Luminitza C. Tigirlas, d'origine roumaine, née en Moldavie orientale, est une survivante de l'assimilation linguistique dans l'URSS. Poète de langue française, psychanalyste trilingue à Saint-Priest (Rhône). Elle a publié : Fileuse de l'invisible Marina Tsvetaeva (essai, éditions de Corlevour, 2019) ; Avec Lucian Blaga : poète de l'autre mémoire (essai, éditions du Cygne, 2019) ; Foherion (28 poèmes, anthologie Triages, Tarabuste, 2019) ; Noyer au rêve (poésie, éditions du Cygne, 2018, préf. de Xavier Bordes, ill. Doïna Vieru) ; Rilke-poème. Elancé dans l'asphère (essai, L'Harmattan, 2017) ; ses poèmes et nouvelles sont parus dans une vingtaine de revues littéraires dont ARPA, Décharges, Triages, Voix d'encre, Friches, Traversées, RAL, Poésie sur Seine etc.

Titre au catalogue :

Nuage lenticulaire (Encres Blanches n° 765, 06/2019).

TIMAXIAN, Thierry

 

Né en 1957 à Nîmes, Thierry Timaxian a suivi des études universitaires de Lettres à Montpellier. Professeur de Lettres depuis 1984, il a vécu à Bourges, à Marseille, à Arles. Il vit et travaille en Lozère depuis 1997. Depuis 1991, il a publié plusieurs recueils (dont La Saison nue, L'Harmattan, 2009), la plupart aux Éditions Encres Vives. Dans le même temps, il a collaboré à plusieurs revues de poésie, notamment La Barbacane, Le Nouveau Marronnier, Les Cahiers Froissart, Esquisse, Lieux d'Être et Friches.

 

Titres au catalogue :

Cévennes d'appel (1991) ; Tenir le pas gagné (Encres Vives n° 185, 1991) ; On jurerait l’hiver (Encres Vives n° 202, 1995) ; La Nuit s'endort (1997) ; Éloge de l'aube (Encres Vives n° 264, 2000) ; Ébloui s’il te plait (Encres Vives n° 270, 2001) ; La Proie du doute (Encres Blanches n° 121, 2003).

TIXIER, Jean-Max

 

Jean-Max Tixier est né à Marseille. Il entreprend un long et brillant parcours universitaire (en sciences et en lettres modernes) qui s'achève en 1978 par une thèse de doctorat intitulée Pour une logique poétique, sur les rapports entre la poésie et les mathématiques. Féru de littérature depuis son plus jeune âge, il s'essaie très tôt à la poésie, une passion qui ne se démentira jamais. Parallèlement à sa carrière d'enseignant, qu'il débute en 1962, Jean-Max Tixier mène de front une prolifique activité journalistique et littéraire. Son premier recueil de poèmes, La Poussée des choses, paraît en 1967. De nombreuses publications – tous genres confondus – suivent, couronnées par de nombreux prix (entre autres les prix Louis-Guillaume et Antonin-Artaud). Jean-Max Tixier collabore à plusieurs revues littéraires, comme Encres vives, Sud, Europe. Il devient de 1968 à 1980 secrétaire régional de l'Union des écrivains. Homme de lettres accompli, il s'essaie avec bonheur à tous les genres : poésie, roman, conte, essai, critique, nouvelles.

moton144_edited.jpg

Il se fait connaître du grand public en collaborant dès 1989 aux ouvrages du célèbre commissaire N'Guyen Van Loc, alias « le Chinois ». Mais c'est dans un registre plus personnel et plus littéraire que Jean-Max Tixier révèle l'étendue de son talent. En témoignent ses nombreux recueils de poèmes. Fier de ses origines provençales, il aime à dire : « Ma terre, je la porte à l'infini. » Aussi est-il très heureux d'avoir reçu en 1994 le Grand Prix littéraire de Provence pour l'ensemble de son œuvre (qui compte une soixantaine d'ouvrages). Jean-Max Tixier est décédé en 2009. Il faisait partie du comité de rédaction de la revue Encres Vives depuis 1967. Il a reçu le Prix encres vives pour son recueil La Pousse des choses (1967).

Titres au catalogue :

La Pousse des choses (Encres Vives, 1967 - Prix Encres Vives) ; En guise de paroles (avec des dessins de l'auteur) (Encres Vives, coll. « Manuscrits », 1970 - tirage limité à 70 exemplaires) ; Mesure de la soif (Encres Vives, 1970) ; Design (Encres Vives, coll. « Manuscrits », 1973 - tirage limité à 60 exemplaires) ; Ouverture du delta (Encres Vives, 1980) ; Silence ombre portée (Encres Vives, 1987) ; Espace Méditerranée (dir. de l'anthologie) (Encres Vives n° 166) ; Spécial Jean-Max Tixier (Encres Vives n° 171, 05/1993) ;  Autour de Jean-Max Tixier (Encres Vives n° 249, 05/1999) ; La Poésie roumaine (anthologie codirigée avec J. Lovichi (Encres Vives n° 275) ; Anthologie des poètes gênois (anthologie codirigée avec Bruno Rombi) (Encres Vives n° 328) ; Le Grenier à sel T.1 : notes poétiques (Encres Vives n° 350, 09/2007) ; Le Grenier à sel T.2 : Espaces privés (n° 371, 06/2009) ; Hommage à Jean-Max Tixier (Encres Vives n° 378).

TIXIER, Marjorie

 

Née en 1977, Marjorie Tixier écrit des romans et de la poésie. Elle puise son inspiration dans la peinture, la musique et les voyages et fait naître des êtres souvent en rupture ou en état de crise pour les mener au plus près d'eux-mêmes. Elle publie régulièrement de la poésie dans la revue numérique Lichen, sur Facebook et sur son blog. Deux de ses recueils, Île des offrandes et Sentier des promesses dédiés respectivement à Bali et à la Corse sont parus aux éditions Encres vives en 2017. Après La Danse du feu, Un Matin ordinaire, est son second roman. Il a reçu le premier prix du concours "Un merveilleux malheur" décerné par Librinova en avril 2018. Pour son recueil Sentier des promesses, elle a obtenu le 1er prix de poésie au 11e salon du livre d'Allevard 2018.

Titres au catalogue :

Île des offrandes (Bali) (Lieu n° 341) ; Sentier des promesses (La Corse) (Lieu n° 351).

TROUVÉ, Philippe

 

Philippe Trouvé, né à Lisieux le 3 mars 1936 et mort à Caen le 2 août 2005, est un peintre et un poète français. Il commence la peinture et le dessin en 1951. À l'origine, son travail tire ses influences des artistes qu'il est amené à rencontrer au cours de son adolescence, tel Serge Poliakoff dont il fréquente les ateliers à Paris, et Nicolas de Staël, à Antibes. Au début des années 1960, sa rencontre avec Marc Chagall à Saint-Paul de Vence constitue une étape décisive en ce qu'il prend alors pleinement conscience de sa vocation pour la peinture et de son goût pour le travail de la couleur. Philippe Trouvé n'est d'aucun courant. Toute sa vie, il aura exploré, cherché, expérimenté. Ses dernières œuvres sont la symbiose de tous les courants picturaux qu'il a traversés, et rendent hommage, par petites touches savamment digérées, aux grands maîtres qui l'ont influencé.Philippe Trouvé s'engage dès les années 1960 dans l'aventure du lancement des Maisons des jeunes et de la culture. Pendant 17 ans, il en dirigera plusieurs, d'Épinal à Aix-en-Provence, avant de se consacrer entièrement à la peinture et l'écriture. Durant toutes ces années, il conçoit et organise des spectacles ou des expositions autour de la musique, de la poésie, du théâtre, de la peinture ou de la sculpture. Parallèlement à sa carrière de peintre, Philippe Trouvé s'est également, tout au long de sa vie, exprimé en poésie : du prix « Encres Vives » en 1965 pour Czardas en mauve à son dernier recueil Adieu la vie ! Tu m'écriras ? en 2005, il ne cessera d'écrire, la plume complétant le pinceau. Pierre Seghers, qui l'appréciait, dit de lui : « Il est quelques êtres dont vous êtes qui sont d'étranges miroirs paraboliques qui captent et concentrent une énergie de forces venues d'aussi loin que les hommes ». La Litanie des mots publié en 2007 est un recueil de trois anciens textes jamais publiés de l'auteur.

 

Titres au catalogue :

Czardas en mauve (Prix « Encres Vives » 1965) (Encres Vives, 1965) ; La Grande Pâque russe (Encres Vives, 1970) ; 40 secondes (Encres Vives n° 115, 1984) ; L'Horaire des trains (Lieu n° 30, 1997) ; Blanc sur fond blanc (Encres Vives n° 295, 2003) ; Adieu la vie ! tu m’écriras ? (Encres Blanches n° 226, 2005) ; La Litanie des mots (Encres Vives n° 343, 02/2007).

​UGHETTO, André

 

Titre au catalogue :

Demeures traversantes (Encres Vives n° 423)

VAN HANSEN, Daphné

 

Titre au catalogue :

La Vie tresse (Encres Blanches n° 659)

VENIER, Gilles

 

Titre au catalogue :

Prière/écrire (Encres Blanches n° 660)

VEZINS, Marie de

Professeur de lettres dans la région toulousaine, Marie de Vezins a publié des poèmes dans diverses revues poétiques : Traction Brabant, Comme en poésie, Libellé, éditions Robin L'élixire... Le goût de la poésie lui est apparu très jeune, grâce à son grand-père, Jean Remaud, lui même poète, critique d'art et grand passionné de jazz. C'est avec Rimbaud qu'elle ressent son premier choc poétique. depuis la lecture des Illuminations, la poésie ne l'a, pour ainsi dire, jamais quittée.

Titre au catalogue :

Sur le point allumé (Encres Blanches n° 703, 08/2017)

VILLAIN, Jean-Claude

 

Né en Bourgogne, Jean-Claude Villain vit depuis une quarantaine d’années au bord de la Méditerranée. Il a publié à partir de 1974 de nombreux livres : poèmes, essais, théâtre, chroniques, versions françaises et livres d’artistes. Il a collaboré, comme poète et comme critique, à plusieurs dizaines de revues, françaises et étrangères.

 

Titres au catalogue :

Sept chants de relevailles (1994, rééd. en 2001) ; Écrire au sud (2000) ; Le Marchand d’épices (2001) ; Dossier spécial Jean-Claude Villain (2003) ; Le Monde est beau et nous avons des yeux pour voir (2005, 3e tirage en 2010) ; L’Ombre, l’effroi (Encres Vives n° 452, 03/2016).

VOEGELE, Roland

Titre au catalogue :

Mystique de l'insomnie (Encres Blanches n° 735, 2018)

VOLKOFF, Alexis

 

Titre au catalogue :

Cosmographies (Encres Blanches n° 527, 2015)

WACHILL, Issa

 

Issa Wachill est conseiller culturel à la délégation de la Palestine auprès de l'Unesco.


Titre au catalogue :

Le Jardin de la terre (Encres Vives n° 207).